Une journaliste néerlandaise arrêtée en Turquie pour “propagande terroriste”

Une journaliste néerlandaise résidant à Diyarbakir, la principale ville à majorité kurde du sud-est de la Turquie, a été détenue mardi trois heures par la police turque pour des tweets assimilés à de la “propagande en faveur d’une organisation terroriste”.

Interpellée en début d’après-midi à son domicile, qui a été perquisitionné, Fréderike Geerdink a annoncé avoir été remise en liberté après avoir été interrogée au quartier général de la police antiterroriste à Diyarbakir. "A nouveau libre. La section antiterroriste me ramène à la maison maintenant", a-t-elle écrit sur son compte Twitter.

Mme Geerdink avait elle-même annoncé son interpellation sur les réseaux sociaux. "La police antiterroriste turque vient de fouiller mon domicile, une équipe de huit personnes. Ils m’emmènent maintenant au poste. Accusation: +propagande en faveur d’une organisation terroriste+", avait-elle écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite