Un “court circuit” à l’origine de l’arrêt du cœur artificiel

Les causes exactes de la mort ne sont pas encore totalement certaines, mais l’équipe médicale en sait déjà un peu plus sur le décès du premier greffé d’un cœur artificiel. Dans une interview au Journal du dimanche, le professeur Alain Carpentier explique que le cœur “s’est arrêté brusquement”. “Il y a eu un court-circuit”, dévoile le père du cœur artificiel.

Le médecin rend hommage au patient, dont il révèle l’identité. "Par son courage et sa confiance, le malade occupe une place essentielle" dans les avancées médicales. "Ceux qui acceptent de participer à des thérapeutiques nouvelles sont les véritables pionniers du progrès médical", estime-t-il. "Le nom de Claude Dany […] appartient à l’Histoire", conclut le professeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite