Tunis a exigé l’inspection d’une cargaison turque destinée à la Libye

La Tunisie a annoncé avoir autorisé l’atterrissage sur son sol d’un avion turc transportant une cargaison d’aide médicale à la Libye.

La Tunisie a annoncé avoir autorisé l’atterrissage sur son sol d’un avion turc transportant une cargaison d’aide médicale à la Libye, seulement après avoir exigé l’inspection et la livraison par ses soins de cette assistance.

Selon deux communiqués de la présidence de la République tunisienne, publiés jeudi et vendredi, l’avion turc a atterri à l’aéroport de Djerba (sud), non loin de la frontière libyenne, et contient du matériel médical pour la Libye, où la Turquie est impliquée militairement.

Mais avant son atterrissage, les autorités ont exigé que la Tunisie “seule” se charge de la vérification de la cargaison, confiée à des forces de la douane et de la sûreté, a précisé la présidence. La cargaison devait ensuite être livrée aux “frères libyens” au poste frontière de Ras Jedir, selon la même source.

La présidence n’a pas précisé quand l’atterrissage a eu lieu ni si la livraison avait déjà été effectuée.

La Turquie est engagée militairement en Libye depuis le début de l’année auprès du Gouvernement d’union nationale (GNA) à Tripoli, adversaire du Maréchal Haftar, l’homme fort de l’Est libyen.

Fin janvier à Berlin, les pays impliqués dans le conflit se sont engagés à respecter un embargo sur les armes décrété en 2011, et à soutenir un cessez-le-feu, mais les deux camps ont continué à être approvisionnés en armes et en mercenaires par leurs alliés, selon l’ONU.

D’après des médias tunisiens, les autorités turques n’ont pas averti les autorités tunisiennes de leur projet d’envoyer cet avion d’aide pour la Libye, les mettant “devant le fait accompli”.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan est réputé proche de dirigeants du mouvement tunisien d’inspiration islamiste Ennahdha, principal parti élu au Parlement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite