Sarkozy : “la Ve République ne peut être l’otage des partis”

Nicolas Sarkozy a critiqué la primaire PS mardi lors d’une réunion avec des responsables de sa majorité, laissant entendre qu’elle était contraire à l’esprit de la Ve République, qui "ne peut pas être l’otage des partis politiques", selon l’un de ces responsables UMP.

"La Ve République ne peut être l’otage des partis politiques et le candidat à la présidentielle pris en otage par son parti, le général de Gaulle a voulu une élection à deux tours, pas à quatre tours", a dit le chef de l’Etat, selon ce participant au petit-déjeuner des ténors de la majorité à l’Elysée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite