“Recrudescence” de l’épidémie en France: Paris entièrement masqué, 21 départements en rouge

Face à une épidémie du coronavirus qui “regagne du terrain”, 21 départements sont désormais en zone rouge et le port du masque va devenir obligatoire partout à Paris, le gouvernement voulant “tout faire” pour éviter un “reconfinement généralisé” dévastateur pour l’économie.

“C’est maintenant qu’il faut intervenir”, a insisté jeudi le Premier ministre Jean Castex lors d’une conférence de presse à Matignon, ajoutant que l’objectif consiste plus que jamais à “casser les chaînes de transmission”.

L’exécutif a ainsi décidé de mettre 19 nouveaux départements en zone rouge, où le coronavirus circule activement, en plus de Paris et des Bouches-du-Rhône, où c’était déjà le cas.

En conséquence, le Tour de France, monument du cyclisme, s’élancera samedi à Nice devant seulement quelques dizaines de personnes, a annoncé jeudi le préfet des Alpes-Maritimes évoquant un “quasi huis clos pour le départ”.

Et à Paris ainsi que dans les trois départements de la petite couronne (Seine-Saint-Denis, Hauts-de-Seine, Val-de-Marne), le masque sera obligatoire à partir de vendredi, 8H00.

Seuls quelques secteurs de la capitale particulièrement fréquentés étaient jusqu’alors concernés. Désormais ce sera partout, tout le temps, y compris à vélo, en moto, sur une trottinette ou lors du footing.

“Ça me surprend que ça vienne si vite. On a déjà du mal à respirer ! Encore dans les transports je comprends, mais je ne pense pas que le virus se promène dans l’air comme ça”, a réagi Marietha Adhot, une quadragénaire fmant sa cigarette adossée à un mur.

Sylvie Soufir estime au contraire que le gouvernement aurait “dû le faire depuis bien longtemps”. Je pense qu’ils ont attendu que l’été passe, peut-être pour laisser les touristes et les gens consommer.”

Cette décision fait suite à celle de Marseille qui a rendu la veille le port du masque obligatoire et décrété la fermeture des bars et restaurants à 23H00 dans tout le département des Bouches-du-Rhône, une mesure que le gouvernement n’exclut pas non plus pour Paris.

A Toulon, le port du masque devient également obligatoire partout à partir de samedi.

La nouvelle maire de gauche de Marseille, Michèle Rubirola, a dénoncé jeudi “un deux poids deux mesures” de la part du gouvernement, regrettant des décisions pour la cité phocéenne prises “sans concertation”, lors d’une conférence de presse aux côtés de son ancienne adversaire LR aux municipales, Martine Vassal, et du controversé professeur Didier Raoult.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite