Mondial-2018/Espagne-Maroc : “On sait que le foot est injuste” (Sergio Busquets)

“Bien souvent, on sait que le foot est injuste”, a répondu le milieu espagnol Sergio Busquets, alors que le sélectionneur du Maroc Hervé Renard s’était plaint de “l’injustice” subie contre le Portugal (défaite 1-0), dimanche lors de la conférence de presse avant Espagne-Maroc, prévu lundi à Kaliningrad.

Hervé Renard (sélectionneur du Maroc): "On ne va pas tourner en rond, pour nous c’est une injustice d’être déjà éliminé mais il faut accepter la réalité. Il faut se concentrer sur notre 3e match pour sauver notre honneur puisque maintenant il n’y a plus que ça à (faire). Quand on regarde tous les faits de jeu qui se sont produits contre le Portugal, c’est une injustice totale. Sur le but encaissé, il y a une faute énorme de Pepe au 1er poteau. Pourquoi ne l’a-t-on pas vu ?"

Sergio Busquets (milieu de terrain de l’Espagne): "Bien souvent, on sait que le foot est injuste. Mais le niveau qu’a démontré le Maroc est bien meilleur que le nombre de point qu’ils n’ont pu engrangé. Le Maroc n’a pas eu de chance. Je sais que du point de vue de leur niveau de jeu, ils auraient dû marquer plus de points."

Fernando Hierro (sélectionneur de l’Espagne): "Nous ne pouvons pas nous permettre d’être détendus… Nous devons garder les yeux ouverts et être conscients que le Maroc ne va rien donner (même s’il est déjà éliminé) parce que mathématiquement, on n’est pas qualifié. Nous savons que le Maroc est une excellente sélection. C’est une équipe difficile à jouer. Si elle s’est qualifiée pour le Mondial, cela veut dire qu’elle sera un rival dangereux".

Munir (gardien de but du Maroc): "Cela va être un match très important pour notre fierté, pour notre nom, parce qu’il faut donner cette joie à nos supporters. L’Espagne, c’est l’une des meilleures équipes du monde, qui a de grandes ambitions. Nous espérons partir avec une victoire qui nous permettra de partir la tête haute."

Fernando Hierro : "Notre obligation, c’est de faire un bon match, et marquer les trois points. Si on peut être premier du groupe, c’est encore mieux."

Hervé Renard : "Si c’était à refaire, je pense qu’on ne changerait pas grand chose. J’insisterai sur le fait que quand on ne peut pas gagner, il faut faire attention à ne pas perdre. Je suis fier d’avoir pu diriger cette équipe pendant cette Coupe du monde. Je suis fier d’avoir diriger la construction, ça s’est fait petit à petit, ça ne s’est fait pas en claquant des doigts. Ils ont mis une énergie et une mentalité exceptionnelles. On est simplement déçu parce qu’on est pas venu en Russie pour se faire éliminer au 1er tour. A titre personnel, je considère que je n’ai pas réussi ma mission."

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite