Maroc: Rebbah balance la liste des 4118 bénéficiaires d’agréments de transport routier

La liste des bénéficiaires des agréments de transport routier de voyageurs est éloquente. On trouve pêle-mêle des sportifs, des militaires, des artistes, des familles fortunées, des responsables politiques, et même l’imam Zemzmi, connu pour ses fatwas contreversées.

Maroc: Rebbah balance la liste des 4118 bénéficiaires d
Le ministre marocain marocain de l’Equipement et du Transport Abdelaziz Rebbah a publié la liste des personnes (morales et physiques) bénéficiaires des agréments de transport routier de voyageurs. L’examen de cette liste révèle que la majorité écrasante des bénéficiaiares ne sont nullement dans le besoin.

La presse relève ainsi vendredi que qu’il s’agit là d’une nouvelle bataille contre l’économie de rente, un mode économique qui ne garantit pas de productivité à long terme et n’apporte aucune valeur ajoutée.

Pour le journal Al Massae, "Les "agréments" sont un des symboles de la corruption et des mauvaises pratiques dans notre pays, l’un des symboles majeurs également de l’économie de rente", estimant que l”initiative du ministère est "sans précédent et mérite donc considération, surtout que le gouvernement s’est engagé, fermement, à lutter, résolument, contre la corruption".

Même son de cloche d’Aujourd’hui le Maroc qui écrit que "le gouvernement avait promis de prendre rapidement des mesures-chocs et spectaculaires pour prouver sa volonté de changement", mais "personne ne s’attendait à une mesure de cette ampleur: dévoiler un des secrets d’Etat les mieux gardés depuis l’indépendance".

"C’est en tout cas ce que vient de faire le ministre du Transport, Abdelaziz Rebbah, en rendant publique la liste des personnes qui ont bénéficié d’agrément de transport. Un des grands tabous du Maroc vient de voler en éclats", selon l’éditorialiste.

Pour Libération, "L’économie de rente, il est grand temps d’en finir. La publication par le ministère de l’Equipement et du Transport de la liste des bénéficiaires des agréments de transport est certes un pas positif mais il reste insuffisant. La véritable lutte contre l’économie de rente exige bien plus que cela. Il est donc urgent d’en finir avec ce triste épisode de la vie nationale qui a donné naissance à pareilles pratiques et les a fait prospérer".

Selon Le Soir Echos, Rebbah a osé ouvrir la boîte de Pandore. "La liste des bénéficiaires d’agréments dans le transport de voyageurs est désormais publique. Les "grimate" des taxis ne tarderont pas à suivre".

Quant à Akhbar Al Yaoum Al Maghrebia, il estime qu’Abdelaziz Rebbah a fait tomber l’une des "forteresses" de l’économie de rente

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite