Maroc: Hajar Raissouni condamnée un an de prison ferme pour “avortement illégal

Hajar Raissouni, 28 ans, a été condamnée lundi à un an de prison ferme pour "avortement illégal" et "relations sexuelles hors mariage" par le tribunal de Rabat.

Arrêtés et jugés en première instance en même temps qu’elle, son gynécologue a écopé de deux ans de prison ferme et son fiancé d’un an ferme. Un anesthésiste a été condamné à un an de prison avec sursis et une secrétaire à huit mois avec sursis.

Les proches de la journaliste ont confié à l’AFP qu’elle allait faire appel, tout comme l’avocate de son gynécologue Meriem Moulay Rachid.

Interpellée fin août à l’entrée d’un cabinet médical de Rabat, Hajar Raissouni, Journaliste au quotidien arabophone Akhbar Al-Yaoum, risquait jusqu’à deux ans de prison en vertu du code pénal marocain, qui sanctionne les relations sexuelles hors mariage et l’avortement quand la vie de la mère n’est pas en danger.

Lors d’une précédente audience, Hajar Raissouni avait nié tout avortement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite