Macron veut rendre la vaccination et le pass sanitaire obligatoires

Le président français Emmanuel Macron a annoncé, lundi soir lors d’une allocution télévisée très attendue, une série de nouvelles mesures visant à booster la campagne vaccinale dans le pays pour éviter une 4ème vague  de Covid-19.

Lors de cette 8e allocution télévisée depuis le début de la crise sanitaire, le chef de l’Etat a de nouveau fortement insisté sur le rôle incontournable de la vaccination pour éviter une nouvelle vague du coronavirus liée au variant Delta, très contagieux.

Faites-vous vacciner. C’est la seule façon de vous protéger et de protéger les autres. C’est ce dont dépend notre liberté à toutes et tous“, a lancé le chef de l’Etat à l’égard de ses concitoyens.

A cette occasion, M. Macron a annoncé que la vaccination sera obligatoire pour tous ceux qui seront en contact avec les personnes fragiles, faisant observer qu’à partir du 15 septembre, des contrôles seront opérés et des sanctions prises.

Dès le 21 juillet, le passe sanitaire (test négatif ou preuve de vaccination complète) va être étendu sur tout le territoire pour les “ lieux de loisir et de culture” . “ Concrètement, pour tous nos compatriotes de plus de 12 ans, il faudra pour accéder à un spectacle, un parc d’attractions, un concert ou un festival avoir été vacciné ou présenter un test négatif récent”, a précisé M. Macron.

Puis, dès le mois d’août, ce passe sanitaire sera également nécessaire “dans les cafés, les restaurants, les centres commerciaux ainsi que dans les hôpitaux, les maisons de retraite, les établissements médico-sociaux, mais aussi dans les avions, trains et cars pour les longs trajets”».

Les tests PCR deviendront payants à l’automne, sauf prescription médicale, “ afin d’encourager la vaccination plutôt que la multiplication des tests”. La date précise de la mise en place de cette mesure n’a, cependant, pas été communiquée.

 

Nous allons étendre au maximum le pass sanitaire pour pousser le maximum d’entre vous à se faire vacciner“, a insisté le chef de l’Etat.

Pour éviter une baisse du taux d’anticorps chez certains, une campagne de rappel vaccinal à compter de début septembre sera également mise en place pour les personnes vaccinées depuis janvier et février.

M. Macron a par ailleurs fait état de la mise en place de l’état d’urgence sanitaire pour la Martinique et La Réunion ainsi que la mise en place d’un couvre feu en raison de la circulation active du virus.

Des campagnes de vaccination spécifiques seront déployés dans les établissements scolaires dès la rentrée”, a-t-il dit.

Les contrôles aux frontières seront davantage renforcés, à la lumière de la situation sanitaire qui ne cesse de se dégrader dans des pays comme l’Espagne ou le Portugal, a-t-il ajouté

“le quoiqu’il en coûte”

Sur le plan socio-économique, le chef de l’Etat a fait savoir qu’il y aura bien une réforme des retraites dès que la situation sanitaire le permettra, tandis que la réforme de l’assurance-chômage sera “pleinement mise en œuvre” dès le 1er octobre.

Selon lui, “le quoiqu’il en coûte” annoncé en mars 2020 pour aider l’économie hexagonale face à la crise sanitaire a permis de protéger les entreprises et les emplois et à préserver le pouvoir d’achat des Français. Il a affirmé que l’économie française devrait enregistrer une croissance à 6% pour 2021.

L’allocution télévisée d’Emmanuel Macron intervient deux mois et demi après son annonce du calendrier de déconfinement.

Si la pression hospitalière baisse encore avec 7.137 patients Covid hospitalisés lundi, contre 7.183 la veille, la tendance était à la hausse des contaminations ces derniers jours, avec 4.256 nouveaux cas enregistrés dimanche, contre 2.549 il y a une semaine.

Elles pourraient monter “au-dessus de 20.000 début août si nous n’agissons pas”, avait prévenu dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite