Macron espionné par le logiciel DarkMatter, fabriqué aux Emirats et racheté par la DGSE, selon un média espagnol

Le président français Emmanuel Macron n’a pas été espionné par le logiciel Pegasus ni par les services de renseignement marocains, comme l’ont rapporté jeudi plusieurs journaux espagnols et internationaux”, affirme vendredi le journal espagnol OKDiario.

Selon l’enquête du journal espagnol, “un autre logiciel appelé DarkMatter a été utilisé pour espionner Macron, fabriqué par une société des Émirats arabes unis, Edge Group, et racheté par la DGSE française (Direction générale de la sécurité extérieure)”.

“La DGSE française entretient des liens étroits avec des entreprises d’Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis (EAU), qui hébergent une grande partie de leurs serveurs au Qatar voisin pour des raisons de sécurité et de terrorisme islamique”, croit savoir OKDiario, ajoutant que les Français ont choisi  d’acheter DarkMatter  à la place de son rival Pegasus.

Selon OKDiario, “les Marocains n’ont pas Pegasus , ils n’ont qu’un landmak ou un géolocalisateur qui définit la position des téléphones portables”, soulignant que ““L’Etat français, comme l’Etat marocain, ne dispose pas de l’outil de cyber espionnage Pegasus “.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite