Londres juge “proportionnées” les frappes américaines de représailles en Irak

Londres a jugé vendredi “proportionnées” les frappes américaines de représailles contre une milice pro-iranienne en Irak après la mort de deux militaires américains et d’une réserviste britannique lors d’une attaque contre une base de la coalition internationale.

“La réponse à la lâche attaque contre les forces de la coalition en Irak a été rapide, décisive et proportionnée”, a déclaré dans un communique le chef de la diplomatie britannique Dominic Raab.

“Les forces britanniques sont engagées en Irak avec les partenaires de la coalition pour aider la lutte antiterroriste du pays et quiconque cherche à s’en prendre à elle peut s’attendre à une réponse forte”, a-t-il ajouté. “Nous continuerons à travailler avec nos partenaires pour nous assurer que les responsables de ces actes déplorables aient à rendre des comptes”.

L’armée américaine a mené dans la nuit de jeudi à vendredi des frappes contre cinq unités de stockage d’armement des Brigades du Hezbollah (Kataeb Hezbollah), une des factions pro-Iran les plus radicales d’Irak, “pour réduire leurs capacités à mener de futures attaques contre les forces de la coalition”, selon le ministère américain de la Défense.

Le ministre américain de la Défense Mark Esper avait prévenu un peu plus tôt que Washington allait “punir les coupables” après qu’une trentaine de roquettes ont été tirées mercredi en début de soirée sur la grande base de Taji, dans la banlieue de Bagdad, qui abrite des militaires de la coalition.

Deux militaires américains et une militaire britannique ont été tués dans cette attaque, la 22e contre des intérêts américains en Irak depuis la fin octobre, qui a également fait 14 blessés américains, britanniques, polonais et autres, dont cinq sont dans un état grave.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite