L’Espagne risque le chaos si l’état d’urgence n’est pas reconduit (gouvernement)

Le gouvernement espagnol, minoritaire, a averti lundi l’opposition que le pays risquait de tomber dans le chaos “sanitaire et économique” si l’état d’urgence voté pour faire face à la pandémie n’était pas reconduit.

Le gouvernement du socialiste Pedro Sanchez, de plus en plus critiqué pour sa gestion de la crise qui a déjà fait plus de 25.000 morts dans le pays, demandera mercredi à la chambre de voter la reconduction de l’état d’urgence pour une nouvelle période de deux semaines. Ses adversaires lui reprochent notamment une restriction draconienne de la liberté de mouvements.

Le Parti Populaire (PP), principale force d’opposition, menace cette fois de s’abstenir, par la voix de son chef Pablo Casado.

M. Sanchez n’a pas réussi à le faire changer d’avis au terme d’une conversation téléphonique d’une heure, a annoncé le ministre des Transports José Luis Abalos. Mais “il l’a averti que ne pas soutenir la reconduction de l’état d’urgence pouvait conduire l’Espagne au chaos sanitaire et économique”.

“Nous ne pouvons pas appuyer la prolongation de l’état d’urgence”, a déclaré le chef du PP Pablo Casado lors d’une interview télévisée. “Quand le chef du gouvernement dit que (…) nous sommes dans une phase de désescalade, ça ne parait pas compatible de continuer à demander aux Espagnols des mesures extraordinaires contre leurs droits et leurs libertés (…) Ca n’a pas de sens”.

Cependant M. Sanchez, qui gouverne avec la gauche radicale Podemos, avait réuni une majorité éphémère pour arriver au pouvoir et pourrait encore la réunir pour faire voter la mesure.

L’état d’urgence ne permet pas seulement d’imposer le confinement de la population pour enrayer la contagion, a fait valoir M. Abalos, le ministre des Transports. C’est le fondement juridique des mesures comme la facilitation du chômage partiel et l’interdiction de licencier adoptées pour éviter la ruine à la population.

“En plus de recevoir un vaste soutien dans la population, (…) l’état d’urgence fonctionne, a souligné son collègue Salvador Illa, et comme ministre de la Santé, je dois vous dire (que) mieux vaut ne pas faire des expériences qui peuvent nous mener au chaos”.

L’Espagne a enregistré 164 morts du Covid-19 au cours des dernières 24 heures, le même chiffre que la veille, après avoir atteint 950 morts par jour début avril.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite