Les médecins espagnols demandent la démission de l’épidémiologiste en chef du gouvernement

L’Ordre des médecins espagnols a demandé samedi la démission de l’épidémiologiste en chef du gouvernement, Fernando Simon, figure nationale de la lutte contre la pandémie.

L’organisation qui représente la profession a exigé “la démission immédiate du Dr Fernando Simon (…) pour son incompétence manifeste et prolongée durant l’évolution de la pandémie de Covid-19”, dans un communiqué.

Visage connu en Espagne, le Dr Simon fait le point régulièrement sur la situation sanitaire du pays, l’un des plus touchés au monde, lors d’une conférence de presse télévisée très regardée.

La goutte d’eau a été une analyse du Dr Simon jeudi qui, selon l’Ordre des médecins, minimise les cas de Covid-19 dans la profession, “qui nous situent parmi les plus contaminés au sein des pays de notre voisinage”, a rappelé l’Ordre dans son communiqué.

Ce n’est pas la première fois que le directeur du Centre d’urgences sanitaires du ministère de la Santé provoque la colère des soignants.

La semaine dernière, le Dr Simon s’était dit “désolé” à la télévision après des propos jugés sexistes sur des infirmières “contagieuses”, à la demande du gouvernement et après l’indignation de l’Ordre des infirmiers.

L’épidémiologiste de 57 ans a aussi été critiqué dans le passé par les partis d’opposition et certains de ses collègues, qui estimaient qu’il avait trop tardé à recommander des mesures drastiques au début de la première vague de coronavirus, au printemps, et avait parfois minimisé l’impact de la pandémie.

L’Espagne est durement frappée par la pandémie, avec près de 1,5 millions de cas et plus de 40.000 morts de la maladie.

Connu pour sa voix rauque et son parler informel, Fernando Simon a travaillé en Amérique latine et en Afrique, ainsi que pour l’Union européenne et l’Organisation mondiale de la santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite