Les investissements de Renault-Nissan au Maroc ont été “bien choisis” (Carlos Ghosn)

Les investissements du groupe Renault-Nissan au Maroc ont été "bien choisis", a assuré, samedi à Rabat, le Président directeur général du groupe, Carlos Ghosn.

"Nous avons choisi le bon pays" pour investir, a affirmé M. Ghosn, dans une déclaration à la presse au terme d’une rencontre avec le chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane.

Il s’est dit "très confiant" que "l’usine de Tanger connaîtra un très bon développement", précisant que ceci sera réalisé "avec le total engagement de Renault, mais aussi avec le support complet, d’un côté, du Maroc en tant que pays, et du gouvernement marocain".

M. Ghosn a jugé "très constructifs" ses entretiens avec le chef du gouvernement marocain, qui ont notamment porté sur les plans futurs pour l’usine Renault-Nissan de Tanger, dont l’inauguration a été présidée jeudi par le Roi Mohammed VI.

La réunion a porté également sur le développement du tissu des fournisseurs à l’échelle locale, l’amélioration de la capacité de production non seulement pour Renault, mais aussi avec l’arrivée de Nissan.

Les deux parties ont évoqué "la formation des jeunes dans la région, ainsi que de l’impact de ce qui se passe en Europe sur l’économie marocaine", a ajouté le PDG du groupe Renault-Nissan.

Ce projet, dont le volume global des investissements a atteint 1,1 milliards d’euros, devrait créer environ 6.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects. En outre, sa capacité de production atteindra 30 véhicules par heure en 2012, puis 60 véhicules par heure à l’horizon 2014, ce qui est l’équivalent d’une production annuelle de 400.000 voitures.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite