Les “Amis de la Syrie” envisagent de lancer un ultimatum à Bachar el-Assad

Les Etats-Unis, l’Europe et des pays arabes comptent demander au président syrien Bachar el-Assad d’accepter un cessez-le-feu et l’acheminement d’aide humanitaire dans les zones les plus touchées par la répression du soulèvement en Syrie, selon des sources diplomatiques.

Des responsables américains, européens et arabes étaient réunis jeudi à Londres pour finaliser un ultimatum, qui pourrait demander à Damas de répondre favorablement à ces demandes dans un délai de 72 heures, sous peine de nouvelles sanctions. L’ultimatum doit être présenté à la conférence internationale des "Amis de la Syrie" organisée vendredi à Tunis.

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a rencontré jeudi à Londres les ministres des Affaires étrangères et hauts responsables d’une dizaine de pays, dont la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, la Jordanie, le Maroc, le Qatar, l’Arabie saoudite, la Turquie, la Tunisie et les Emirats arabes unis. Plus de 70 Etats et organisations internationales sont attendues à la conférence de Tunis.

La réunion de vendredi doit également examiner les moyens de renforcer l’isolement international de Bachar el-Assad et de son entourage, et d’accroître le soutien à l’opposition syrienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite