Le terrorisme et le trafic d’armes et de stupéfiants au Sahel menacent la sécurité régionale (OTAN)

Le terrorisme, le trafic d’armes et de stupéfiants et la traite des êtres humains dans la région du Sahel et du Sahara menacent la sécurité dans cette région et dans les pays de l’OTAN, ont souligné les chefs d’Etat et de gouvernement des pays membres de l’Alliance atlantique.

‘Bien que le Mali ait rétabli un ordre constitutionnel, nous sommes conscients que les actes terroristes et le trafic en tout genre dans toute la région du Sahel/Sahara menacent la sécurité régionale et notre propre sécurité”, ont souligné, vendredi, les dirigeants des pays de l’OTAN lors de leur sommet au pays de Galles.

Ils ont salué à cet égard les efforts menés par l’ONU et souligné l’importance d’un engagement ferme de la communauté internationale à faire face aux défis complexes que connaît la région du Sahel sur le plan politique et de la sécurité.

‘Nous saluons également les stratégies globales de l’Union africaine et de l’Union européenne sur le Sahel et l’engagement militaire solide et crédible de certains Alliés dans la région, qui contribue à la réaffirmation de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays africains concernés, ainsi qu’à la sécurité de l’Alliance”, ont-ils souligné.

Les dirigeants des Etats membres de l’Alliance atlantique ont ajouté à ce propos que l’OTAN est prête à examiner, si les pays concernés lui en font la demande, les domaines dans lesquels elle peut contribuer à faire face à ces défis, en totale coordination avec les efforts de l’ONU et de l’UE, et ceux entrepris aux niveaux régional et bilatéral.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite