Le RCD appelle appelle à “plus de vigilance” les acteurs politiques et sociaux aspirant à un changement en Algérie

Le parti algérien le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD-opposition) a appelé à "plus de vigilance et davantage de concertation" entre les acteurs politiques et sociaux qui aspirent à un changement pacifique et effectif en Algérie.

"La centralisation administrative du nouveau Code communal, le recul des droits de la défense, les ambiguïtés du projet de Loi sur l’ouverture de l’audiovisuel, la censure et les indécisions qui accompagnent la demande de surveillance internationale des élections, sont autant de signes qui dévoilent une stratégie inspirée par la tentation du statu quo, ce qui, du point de vue du RCD, appelle à plus de vigilance et davantage de concertation entre les acteurs politiques et sociaux aspirant à un changement pacifique effectif en Algérie", affirme le parti dans un communiqué publié à l’issue d’une rencontre jeudi entre le président du RCD, Said Saadi, et l’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt.

Lors de cet entretien, qui s’est déroulé au siège du parti, le RCD, qui compte 19 députés et 2 sénateurs, a rappelé "ses positions de principe et les préalables politiques devant permettre à l’Algérie de s’insérer dans la nouvelle dynamique régionale".

"Il s’agit d’éviter au pays des évolutions intempestives qui menacent une scène algérienne toujours caractérisée par les tergiversations et les manipulations", lit-on dans le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite