Le président tunisien Kais Saeid ne veut traiter ni avec “les voleurs” ni avec “les traitres”

Le président tunisien Kais Saied a affirmé mardi que son pays était “gouverné par une mafia”, pointant du doigt des des responsables politiques qu’il accuse de corruption et affirme vouloir combattre.

“C’est un Etat à deux régimes. un régime apparent, celui des institutions, et un régime réel, celui de la mafia qui gouverne la Tunisie”, a déclaré M.
Saied en recevant des juristes, selon une vidéo publiée sur la page Facebook de la présidence.

“Je ne dialoguerai pas avec les voleurs”, a-t-il ajouté.

Il a également annoncé la nomination “dans les plus brefs délais” d’un nouveau gouvernement et évoqué une réforme à venir de la Constitution.

“Nous ne appelons pas chaos ni aux coups d’Etat, a-t-il lancé, réaffirmant son engagement à respecter les droits et les libertés et à aller de l’avant sur la voie du chemin tracé par la volonté d’une grande partie de Tunisiens”,

Le 25 juillet, M. Saied a limogé le Premier ministre, suspendu les activités du Parlement et s’est arrogé aussi le pouvoir judiciaire, pour un mois renouvelable avant de prolonger ces mesures le 24 août, “jusqu’à nouvel ordre”.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite