Le Président de l’Assemblée nationale du Venezuela accuse le gouvernement d’avoir commandité l’attaque de l’Assemblée

Le Président de l’Assemblée nationale du Venezuela (Parlement), Julio Borges, a indiqué, jeudi, que l’attaque survenue la veille contre le siège du Parlement a été commanditée par le gouvernement du président Nicolas Maduro.

"Ce qui est arrivé était sur ordre du gouvernement. Il y avait des dirigeants et des employés de la Mairie de Caracas qui étaient candidats à l’Assemblée Constituante de Maduro", a dit M. Borges sur les ondes d’une radio privée.

Les assaillants ont été encadrés par la Garde nationale bolivarienne, a-t-il ajouté, mettant en garde pour l’avenir du Venezuela si l’Assemblée nationale constituante est élue sur proposition de Maduro qui cherche à institutionnaliser "une dictature".

Le parlementaire n’a pas manqué de remercier les gouvernements, les parlements et les médias internationaux pour leur soutien et solidarité aux députés attaqués.

Plusieurs députés ont été blessés suite à une bagarre générale provoquée dans l’enceinte de l’Hémicycle par des partisans du président Maduro.

Des dizaines de sympathisants du président vénézuélien, certains cagoulés, portant des bâtons et vêtues de rouge, ont pénétré dans l’enceinte du Parlement et agressé des députés et des fonctionnaires de cette institution.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite