Le Kenya et l’Egypte déterminés à stimuler le commerce bilatéral

Le Kenya et l’Egypte ont convenu d’accroître leurs échanges bilatéraux afin de “cimenter” leurs liens historiques qui remontent à l’époque précoloniale, estimant que la Commission mixte de coopération Kenya-Egypte (JCC) pourrait constituer un “bon véhicule” de promotion de la coopération politique, économique et sociale entre les deux pays.

Le Kenya et l’Egypte travaillent à la conclusion d’accords qui élimineront les obstacles entravant le commerce et les investissements entre les deux pays, selon les déclarations du président Uhuru Kenyatta et son hôte égyptien, Abdel Fattah Al-Sissi, qui a entamé, samedi, une visite d’Etat dans ce pays d’Afrique de l’Est.

Lors d’une conférence de presse conjointe à Nairobi, les deux hommes ont convenu que la Commission mixte de coopération Kenya-Egypte – qui est dans son sixième cycle – est le "bon véhicule" pour promouvoir la coopération politique, économique et sociale entre les deux pays.

Les deux dirigeants ont indiqué que le Kenya et l’Egypte travailleront également ensemble pour élargir leurs domaines de coopération, y compris la lutte contre l’extrémisme violent et la radicalisation en Afrique.

"Le Kenya reconnaît le bon travail de l’Egypte dans la lutte contre ces vices et j’ai réitéré notre volonté de nous associer à ce travail", a déclaré le président kényan.

En matière de commerce, "il ne suffit pas de signer des accords, nous devons veiller à ce qu’ils soient pleinement mis en oeuvre dans l’intérêt mutuel des populations de nos deux pays", a indiqué M. Kenyatta.

Il a insisté dans ce sens sur la nécessité pour les deux pays de mettre en œuvre les accords qu’ils ont signés dans le passé et de mener à bonne fin d’autres visant notamment à éviter la double imposition et à promouvoir et protéger les investissements.

Les deux chefs d’Etat ont eu des entretiens en tête-à-tête avant de diriger leurs délégations dans des négociations visant à renforcer la coopération entre les deux pays.

En matière de commerce, l’échange total entre le Kenya et l’Egypte s’est élevé à 45 milliards de shillings (environ 450 millions de dollars) en 2015, selon les statistiques officielles.

Les exportations totales du Kenya vers l’Egypte ont été évaluées à environ 20 milliards de shillings (environ 200 millions de dollars) avec une balance commerciale négative de 5,6 milliards de shillings en 2015, selon les mêmes sources.

Ces exportations comprennent un nombre limité de produits dominés par le thé qui représente 96% des exportations totales vers l’Egypte, deuxième plus grand importateur du thé kényan.

Par la même occasion, M. Kenyatta a également salué la coopération technique entre son pays et l’Egypte, notant que les travailleurs publics kényans ont bénéficié de possibilités de formation dans les domaines spécialisés de la santé, de l’agriculture, de la sécurité, des TIC et de la diplomatie par l’intermédiaire de l’Agence égyptienne de partenariat pour le développement.

Le président égyptien, qui est arrivé samedi matin pour sa première visite d’Etat au Kenya, a déclaré que son pays souhaitait intensifier ses échanges avec le Kenya, affirmant que c’était un élément clé pour renforcer les liens historiques entre les deux pays.

Il a également réaffirmé le soutien de l’Egypte au Kenya dans la lutte contre le terrorisme ainsi que dans les efforts pour assurer la paix régionale.

"Nous avons convenu d’intensifier nos efforts pour assurer la paix et la sécurité au Sud-Soudan et en Somalie", a déclaré le président égyptien, affirmant que son pays demeurerait également "résolu" à fournir une assistance technique au Kenya.

Atlasinfo (avec map)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite