Le “déchaînement meurtrier” d’Assad doit être arrêté (John McCain)

Le sénateur américain John McCain, partisan de longue date d’une intervention américaine musclée en Syrie, a demandé mardi que soit mis un terme au “déchaînement meurtrier” de Bachar al-Assad dont Moscou doit se désolidariser, selon lui.

"Bachar al-Assad doit évidemment être arrêté dans ce déchaînement meurtrier qui continue", a déclaré le sénateur républicain lors d’une conférence de presse à Sarajevo, étape de sa tournée dans les Balkans occidentaux.

"J’étais content de voir aujourd’hui notre secrétaire d’Etat (Rex Tillerson, ndlr) dire que les Russes doivent se désolidariser de la conduite de Bachar al-Assad", a poursuivi John McCain, président de la commission des forces armées du Sénat américain.

Après les frappes américaines la semaine dernière contre une base aérienne du régime syrien, en réponse à une attaque chimique présumée imputée aux forces gouvernementales syriennes, John McCain avait salué une "première étape crédible".

Il avait appelé à adopter une nouvelle stratégie visant à mettre l’armée de l’Air d’Assad "complètement hors de combat".

"Les forces armées de Bachar al-Assad ne doivent pas continuer à tuer aveuglement des civils innocents", a insisté mardi le sénateur.

Qualifiant Bachar al-Assad de "criminel de guerre" qui "devrait partir", il a appelé à le combattre en parallèle avec le groupe Etat islamique.

"Lorsque certains de nos dirigeants disent: +Bon, on doit d’abord s’occuper de l’EI puis on s’occupera de Bachar al-Assad+, je crois que les Etats-Unis sont la plus grande puissance mondiale. Nous pouvons faire les deux en même temps", a déclaré M. McCain, qui s’en est pris également aux opérations russes sur le terrain.

"Vous savez, pour une mère qui perd son enfant dans les bombardements de Bachar al-Assad ou des Russes, il importe peu qu’il ait été tué par une arme chimique ou un baril d’explosifs", a-t-il dit.

"Nous devons mettre un terme au carnage inutile et insensé d’hommes, de femmes et d’enfants innocents, y compris les Russes qui utilisent des armes de précision pour attaquer des hôpitaux à Alep", a dit John McCain.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite