Le créateur de mode Alber ElBaz est mort du Covid à 59 ans

Né à Casablanca le 12 juin 1961, Alber Elbaz, ancien directeur artistique de Lanvin, est mort samedi à 59 ans du Covid-19.

Alber Elbaz est mort à Paris samedi, rapporte le Women’s Wear Daily, qui cite un communiqué du groupe de luxe Richemont, partenaire de son dernier projet AZ Factory.

Le créateur de mode Israélo-américain, qui avait redressé de manière spectaculaire la plus ancienne maison de couture française, Lanvin, est décédé samedi dans un hôpital parisien. Il avait 59 ans.

Son décès, dû au Covid, a été confirmé par la Compagnie Financière Richemont, son partenaire en coentreprise dans AZ Factory, sa dernière entreprise de mode .

“C’est une nouvelle qui m’attriste”, a confié dimanche à Atlasinfo, le président de la Fondation nationale des musées du Royaume, l’artiste-peintre Mehdi Qotbi.

“La première fois que j’ai rencontré Alber Elbaz, il m’a tout de suite dit que ses parents étaient Marocains et qu’il avait un attachement particulier pour le Maroc”, a-t-il poursuivi.

“Quand il était aux manettes de Lanvin, Alber m’avait fait visiter son atelier. Grâce à son immense talent et à sa créativité, il avait redonné un élan extraordinaire et un nouveau souffle à la maison de haute couture”, a encore souligné M. Qotbi.

Depuis son départ de Lanvin en 2015, il travaillait d’arrache-pied, comme il l’avait raconté au Monde en 2019: “Je dessine des centaines de collections. Mais le studio et l’atelier ont migré vers la rue. Je regarde, j’observe pour tenter de comprendre de quoi on a besoin, de quoi on a envie.” “C’est ça mon job. Et la seule chose que je sache faire”, avait-il dit.

Personnalité très appréciée du monde de la mode, Alber Elbaz est né à Casablanca. Il grandit à Jaffa (Israël), où il apprend à dessiner les robes avec sa grand-mère. Il s’envole ensuite pour New York, où il fait ses armes avec le couturier Geoffrey Beene, avant d’être choisi par Pierre Bergé pour rejoindre à la fin des années 1990 Saint Laurent, pour qui il dessine le prêt-à-porter féminin pendant trois ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite