Le colonel algérien, qui appelle les milices du Polisario à commettre des actes terroristes contre le Maroc, est poursuivi pour viol

L’ex-officier algérien, Mokhtar Said Mediouni qui appelle les milices du Polisario à déplacer la guerre au Maroc et à recourir à des actes terroristes sur le territoire marocain, est poursuivi pour viol et agression sexuelle depuis 2015 mais jamais condamné.

Dans une émission de la télévision algérienne Al hayat, un ex-officier a a explicitement appelé les milices armées du Polisario à déplacer à la guerre à l’intérieur du territoire marocain et à commettre des actes terroristes.

“Déplacez la guerre sur le territoire marocain pour semer le chaos et la terreur à Casablanca, à Marrakech. Si vous voulez l’indépendance, vous devez mourir en martyrs”, a lancé ce colonel aux milices séparatistes du Polisario.

Cet appel au terrorisme émanant d’un ex-officier de l’armée sur une chaîne algérienne doit être condamné par les autorités algériennes mais il n’en est rien. Saut que ce nouvel épisode déplorable a eu au moins le mérite de mettre à nu une posture qui transpire la haine et un profond sentiment de frustration à l’égard du Maroc.

Mais alors qui est ce colonel qui incite à la guerre contre le Maroc?

Pour nos confrères du site algérien “Algérie Part” , ce Mokhtar Said Mediouni,  un “pseudo-expert des questions sécuritaires qui fanfaronne régulièrement sur les plateaux des télévisions privées, est en réalité un “obsédé sexuel” ciblé par une plainte pour agression sexuelle et tentative de viol depuis début 2015″.

Selon “Algérie Part”, ce dossier a été étrangement étouffé au niveau de la justice algérienne car le colonel a fait intervenir son « réseau » au sein de certaines institutions sécuritaires pour dissimuler ce scandale de moeurs dans les tiroirs des bureaux des juges algériens.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite