Le chef de la diplomatie américaine en Israël, Cisjordanie, Jordanie et Égypte

Le président américain Joe Biden a annoncé que son Secrétait d’Etat Antony Blinken entame  lundi pour une visite en Israël, en Cisjordanie, en Jordanie et en Égypte, après la trêve entre Israël et le Hamas.

Dans un communiqué, Joe Biden a déclaré que Blinken “va rencontrer les dirigeants israéliens pour évoquer notre soutien inébranlable à la sécurité d’Israël. Il poursuivra les efforts de notre gouvernement pour rebâtir les liens avec les Palestiniens et leurs dirigeants ainsi que notre soutien à leur endroit, après des années durant lesquelles ils ont été délaissés”,.

“Et il va dialoguer avec d’autres partenaires-clés de la région, notamment au sujet des efforts internationaux coordonnées pour garantir qu’une assistance immédiate parvient à Gaza de manière à profiter à ses habitants et pas au Hamas, et au sujet de la manière de réduire les risques d’une résurgence du conflit dans les mois à venir”, a ajouté le chef d’Etat.

Dans la foulée du cessez-le-feu entré en vigueur vendredi entre Israël et le mouvement islamiste palestinien Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, après dix jours de bombardements et tirs de roquettes, Joe Biden et Antony Blinken ont assuré que la “solution à deux Etats”, israélien et palestinien, était la seule possible.

Au cours de sa tournée, de lundi à jeudi, Antony Blinken va d’abord rencontrer à Jérusalem le président israélien, Benjamin Netanyahu et le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi, selon le département d’Etat.

A Ramallah, en Cisjordanie, il doit s’entretenir avec Mahmoud Abbas ainsi que son Premier ministre Mohammed Shtayyeh — mais il ne rencontrera pas les dirigeants de Gaza, puisque les Etats-Unis considèrent le Hamas comme une organisation terroriste et n’ont donc aucun contact direct avec ses chefs.

Le secrétaire d’Etat se rendra ensuite au Caire pour rencontrer le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi et le ministre des Affaires étrangères Sameh Choukri, très impliqués dans la médiation qui a abouti au cessez-le-feu Israël-Hamas.

Enfin, il terminera son voyage à Amman pour discuter avec le roi Abdallah II et le chef de la diplomatie jordanienne Aymane Safadi, la Jordanie étant, avec l’Egypte, un des rares pays arabes ayant des relations diplomatiques de longue date avec l’Etat hébreu.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite