La tribune d’Aubry, une “faute politique” pour certains, une “rupture de la gauche” pour d’autres

La tribune publiée ce mercredi 24 février dans Le Monde par plusieurs personnalités de gauche, dont la maire PS de Lille Martine Aubry, commence à faire réagir la classe politique. Intitulé « Trop, c’est trop ! », le texte est une critique au vitriol de l’action menée depuis deux ans par le président, François Hollande, et son premier ministre, Manuel Valls.

« Pas de l’argumentation politique »

Le ministre des finances, Michel Sapin, a appelé les signataires à « éviter les postures », surtout « quand on est dans une période difficile, la France comme la gauche ». Selon lui, Martine Aubry fait partie de ceux qui « savent très bien quelles sont les difficultés de l’exercice d’un quinquennat », a-t-il lancé dans l’émission « Questions d’info » sur LCP-France Info-AFP-Le Monde, et « que ces périodes difficiles se traversent par du dialogue, du débat et de la solidarité ».

Michel Sapin dénonce également un « amalgame » d’un ensemble de sujets, de la réforme du droit du travail à l’accueil des réfugiés, et estime qu’elle n’est « pas de l’argumentation politique ».

Les dissensions font jubiler la droite. « Aubry exécute la politique de Hollande et Valls qui abîme la France… qui va encore quatorze mois supporter le spectacle de cette gauche explosée ? », écrit le sénateur LR Roger Karoutchi sur Twitter.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite