La police marocaine arrête le baron français de la drogue, le franco-algérien Sofiane Hambli

La police marocaine a arrêté le baron français de la drogue: le trafiquant franco-algérien de haut vol Sofiane Hambli, en cavale depuis sept mois. Né à Mulhouse, il est considéré comme l’un des plus gros importateurs de drogue en Europe. Dealer au niveau européen, il était aussi l’informateur de l’ancien numéro 1 de la lutte antidrogue en France.

Sofiane Hambli, personnage-clé du scandale de l’importation en France de 7 tonnes de cannabis en 2015, qui avait abouti à l’éviction de l’ex-patron de la lutte antidrogue François Thierry, était recherché dans le cadre d’une autre affaire d’importation de stupéfiants, a indiqué une source proche, confirmant une information de l’Obs.

Surnommé “La Chimère”, le Français d’origine algérienne, âgé de 46 ans, s’est présenté à la clinique sous de faux papiers allemands “avec une plaie de 20 centimètres à la joue” causée par “un sabre ou une machette”, selon cette source, précisant que son pronostic vital est encore “réservé”.

Samedi, la Direction Générale de la Sûreté Nationale marocaine (DGSN) avait annoncé dans un communiqué avoir arrêté “un ressortissant français d’origine algérienne, pour son implication présumée dans le trafic international de drogue dans le cadre d’un réseau criminel organisé transnational”, sans préciser son identité.

“Le suspect blessé subit actuellement les soins nécessaires à l’hôpital dans l’attente de l’enquête judiciaire qui sera menée” tant sur ses activités de trafic de stupéfiants que sur les auteurs et les motifs de son agression, ajoutait le communiqué.

Au Maroc, Sofiane Hambli est également mis en cause dans des “affaires de trafic international de drogue” et fait l’objet d’un avis de recherche national, selon la DGSN.

Sofiane Hambli,  est soupçonné par la justice française d’avoir perçu 2,5 millions d’euros pour organiser la logistique de l’importation de quatre tonnes de cannabis, des accusations qu’il avait démenties en mai via son avocat Hugues Vigier.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite