La fondation Al Omrane et la FNM signent une convention de partenariat en faveur des enfants défavorisés

La Fondation Al-Omrane et la Fondation nationale des musées (FNM) ont signé, lundi à Rabat, une convention de partenariat permettant aux enfants issus des zones défavorisées, où le groupe Al Omrane opère, d’accéder aux musées.

Signée par le président de la Fondation Al Omrane, Badre Kanouni et le président de la FNM, Mehdi Qotbi, cette convention a pour vocation de consolider la démocratisation de l’accès des enfants défavorisés à la vie culturelle et d’accompagner la vision Royale qui place la culture au cœur de la stratégie de développement du Royaume.

S’exprimant à cette occasion, M. Kanouni s’est réjoui de la signature de cette convention “très importante”, permettant aux enfants issus des programmes publics d’habitat du groupe Al-Omrane, de découvrir la richesse du Maroc en matière de culture, d’art et de peinture.

“Le groupe Al Omrane a une mission éminemment sociale et œuvre particulièrement en faveur des populations les plus démunies. L’enfant, pour nous, représente l’avenir de notre pays et nous avons décidé d’aller au-delà de ce que nous faisons”, a-t-il dit dans une déclaration à la MAP, soulignant que ce projet s’inscrit dans la continuité des activités de la Fondation Al Omrane en faveur des enfants issus des milieux défavorisés, en l’occurrence les colonies de vacances, les écoles pour le préscolaire et les concours de lecture.

Pour sa part, M. Qotbi a salué cette initiative “solidaire” qui permettra aux enfants de “prendre le chemin des musées et d’aller vers la culture, la lumière et vers les moments de bonheur”.

“Chez nous au Maroc, quand on fait la fête on ouvre les portes, et je suis très heureux que les portes des musées soient ouvertes à ces enfants et aussi de soutenir cette solidarité qui fait partie de notre culture”, a-t-il affirmé, précisant que “la solidarité n’est pas simplement le fait de donner de l’argent, mais c’est aussi de donner quelque chose de très exceptionnel qui est celle d’ouvrir les esprits, s’ouvrir à l’autre, voir les lumières, voir notre culture, voir la richesse et la diversité de notre patrimoine”.

Depuis sa création en 2007, le groupe Al Omrane contribue, via sa politique de production de logements destinés principalement aux populations les plus démunies, au renforcement de l’offre d’habitats pour la classe moyenne et les couches sociales à revenu faible.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite