Hollande : “ne jamais céder à la violence”

François Hollande, en meeting à Lyon, a appelé jeudi à “ne jamais céder à la violence” verbale ou physique, après les incidents survenus à Bayonne lors d’une visite de Nicolas Sarkozy. Le président-candidat a été accueilli par des huées et des insultes, et a estimé ensuite que François Hollande se “grandirait” en condamnant ces incidents.

La venue du président-candidat jeudi à Bayonne ne s’est pas déroulée exactement comme prévu. Certains jeunes ont lancé des oeufs en direction de Nicolas Sarkozy et des tracts en faveur de la collectivité territoriale du pays basque. Le chef de l’Etat n’a pas hésité à accuser son rival socialiste d’être en partie responsable de cet incident : "Hollande a annoncé l’épuration, forcément, ça échauffe les esprits des gens de la base".

"Hollande a annoncé l’épuration, forcément, ça échauffe les esprits des gens de la base", a déclaré le chef de l’Etat devant des journalistes, dans le bar du centre-ville de Bayonne.Un peu plus tard, en arrivant au sommet européen réuni à Bruxelles, le chef de l’Etat a estimé que "François Hollande se grandirait en condamnant ces comportements (…). J’aurai l’occasion de stigmatiser ces comportements de voyous qui sont la honte de la République, je ne peux pas imaginer une seconde que M. Hollande ne condamne pas ces méthodes", a déclaré le président à la presse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite