France: pas de couvre-feu le 31 décembre

Le gouvernement français a décidé de ne pas imposer pas de couvre-feu le 31 décembre et la rentrée des classes sera maintenue le 3 janvier.

Jean Castex a également annoncé que le délai avant la dose de rappel – actuellement de quatre mois – est ramené dès mardi à trois mois suivant la dernière injection.

“Dès demain matin, il suffira de trois mois après votre deuxième injection ou votre première si vous avez eu le Covid, pour bénéficier de votre dose de rappel”, a déclaré le Premier ministre.

Le chef du gouvernement a aussi indiqué que le recours au télétravail en entreprise, là où cela est possible, sera rendu ‘obligatoire” à la rentrée “à raison de trois jours minimum par semaine” et “si possible” quatre jours.

La ministre du travail Elisabeth Borne mènera mardi une concertation avec les partenaires sociaux à ce sujet, a ajouté le Premier ministre, précisant que la mesure prendrait effet “pour une durée de trois semaines”.

Les grands rassemblements seront également limités à une jauge de 2.000 personnes maximum en intérieur, et 5.000 en extérieur, alors que les meetings politiques ne seront pas concernés par les jauges, a fait savoir Jean Castex, ajoutant que toutes les cérémonies de vœux prévues en janvier seront annulées.

Le chef du gouvernement a aussi annoncé le retour possible du port du masque en extérieur dans certains centres-villes, expliquant que “les préfets adopteront les dispositions correspondantes en lien avec les maires”.

Il a par ailleurs fait savoir que le gouvernement va “ajuster” les règles d’isolement pour les personnes testées positives au Covid-19 et leurs “cas contacts”, dont la durée sera précisée “d’ici la fin de semaine”.

Les caractéristiques d’Omicron “vont nous conduire, après avis des autorités sanitaires, à ajuster notre doctrine sur la durée d’isolement”, a expliqué le Premier ministre, ajoutant que l’exécutif “fixer(a) ces règles nouvelles d’ici la fin de semaine”.

De son côté, le ministre de la Santé a indiqué que le variant Delta sévit toujours en France, alertant que sur l’émergence d’Omicron, «au moins trois fois plus contagieux» que le Delta.

Des centaines de milliers de cas par jour sont attendus en janvier, a-t-il prévenu, soulignant cependant que des études tendent à montrer un moindre risque d’hospitalisations liées à ce variant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite