France: l’ancien secrétaire d’Etat, Jean-Vincent Placé, reconnaît “des excès d’alcool”

Interpellé en état d’ivresse la semaine dernière après une altercation dans un bar, l’ancien secrétaire d’État Jean-Vincent Placé reconnaît des abus d’alcool et assure qu’il va se soigner.

Alors qu’il a été renvoyé devant le tribunal correctionnel en juillet prochain à la suite d’une altercation dans un bar la semaine dernière, l’ancien secrétaire d’État Jean-Vincent Placé reconnaît "des excès, de l’alcoolisme" et souhaite "présenter (ses) excuses", rapporte Paris Match mercredi dans une interview.

L’ex-sénateur de l’Essonne le reconnaît auprès du magazine, "une chose est de boire trop, une autre d’être pris pour un pervers et un raciste." Jean-Vincent Placé nie avoir proféré des insultes racistes à l’égard de la jeune femme à qui il s’en est pris verbalement dans la nuit de mercredi à jeudi dernier ainsi qu’au videur "qui se fait appeler Vladimir et se prétend serbe. Lui m’a mis une gifle, mes lunettes sont tombées, elles se sont cassées en deux.

L’outrage aux policiers est à replacer dans ce contexte d’énervement", précise-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite