Festival du film francophone d’Angoulême: “Une histoire d’amour et de désir” de Leyla Bouzid primé

“Une histoire d’amour et de désir”, de la franco-tunisienne Leyla Bouzid a remporté dimanche les prix du meilleur film et du meilleur acteur au dernier jour du 14e festival du film francophone d’Angoulême.

Six ans après “A peine j’ouvre les yeux”, la cinéaste franco-tunisienne Leyla Bouzid signe un retour triomphal avec son “Une histoire d’amour et de désir”, primé au 14e Festival du film francophone d’Angoulême.

Le film a remporté dimanche les prix du meilleur film et du meilleur acteur pour Sami Outalbali.

Ahmed, 18 ans, est français d’origine algérienne. Il a grandi en banlieue parisienne. Sur les bancs de la fac, il rencontre Farah (Zbeida Belhajamor), une jeune Tunisienne pleine d’énergie fraîchement débarquée de Tunis. Tout en découvrant un corpus de littérature arabe sensuelle et érotique dont il ne soupçonnait pas l’existence, Ahmed tombe très amoureux de Farah, et bien que littéralement submergé par le désir, il va tenter d’y résister.

“Je voulais montrer quelque chose qu’on ne voit jamais à l’écran : ces jeunes Maghrébins, ces Français, qui grandissent en banlieue et qui subissent une forme de misère sexuelle parce qu’il y a un entourage qui fait qu’ils sont très prudes”, a confié la réalisatrice Leyla Bouzid.

Le film sort en salles le 1er septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite