En Colombie, le pape appelle contre la “violence” au Venezuela

Le pape François a lancé un appel contre la "violence" politique au Venezuela et à trouver une solution à la "grave crise" qui frappe ce pays, au dernier jour dimanche de sa première visite pontificale dans la Colombie voisine.

"Je voudrais assurer que je prie pour chacun des pays latino-américains, et de manière spéciale pour le Venezuela voisin", a déclaré le souverain pontife argentin, qui termine son voyage par Carthagène des Indes.

"Je lance un appel pour que tout genre de violence soit rejeté dans la vie politique et qu’on trouve une solution à la grave crise en cours, a-t-il ajouté à la fin de la prière de l’Angelus dans l’église de San Pedro Claver, un jésuite comme lui et défenseur des esclaves dans les Caraïbes colombiennes du XVIIe siècle.

Le pape avait déjà lancé un appel pour le Venezuela le jour même de son arrivée en Colombie mercredi, et avait rencontré à Bogota des évêques et des cardinaux de ce pays plongé en plein marasme politique et économique.

En dernière étape de ce cinquième voyage en Amérique latine, il a choisi Carthagène, la perle touristique et coloniale des Caraïbes, mais aussi la ville colombienne où les inégalités sont les plus criantes, entre glamour des hôtels de luxe et bidonvilles.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite