Droits de la femme: Le Maroc et la France ont “beaucoup de choses à faire ensemble” (Hakkaoui et Vallaud-Belkacem)

Le Maroc et la France ont "beaucoup de choses à faire ensemble" dans le cadre de leur coopération en matière de promotion des droits des femmes, notamment au niveau de la lutte contre la violence, assurent la ministre de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement social, Mme Bassima Hakkaoui, et son homologue française, Mme Najat Vallaud-Belkacem.

"Je crois que sur la question des droits des femmes, on peut faire beaucoup de choses ensemble", a déclaré Mme Vallaud-Belkacem à la MAP, en marge du Forum mondial des femmes francophones clô turé mercredi soir par le Président, François Hollande, à Paris.

"Nous avons décidé avec la ministre en charge de ce dossier au Maroc de travailler à une coopération notamment en matière de lutte contre les violences faites aux femmes", a ajouté la ministre française, également porte-parole du gouvernement.

Elle a indiqué qu’un texte est en cours de préparation en prévision de la prochaine visite "début avril" du président François Hollande au Maroc, "dans lequel nos deux pays vont pouvoir s’appuyer pour renforcer leur coopération pour mieux lutter contre les discriminations faites aux femmes, en profitant des expertises des unes et des autres".

"Il y a beaucoup de choses à faire ensemble" à ce niveau", a confirmé à la MAP, Mme Hakkaoui, précisant qu’une Déclaration sera signée à cette occasion entre le Maroc et la France, focalisée surtout sur la question féminine. "On va faire tout un programme où il y aurait un échange très large", a-t-elle dit.

Les deux ministres qui ont eu un bref échange à l’occasion du Forum mondial des femmes du monde francophone, ont assuré que leurs départements sont en contact permanent dans ce sens, depuis la dernière réunion de haut niveau France-Maroc, tenue en décembre dernier au niveau des chefs de gouvernement.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite