Destitution: Trump célèbre son acquittement et s’en prend à ses adversaires démocrates

Le président américain Donald Trump a célébré, jeudi, son acquittement au procès en destitution affirmant qu’il “avait “traversé l’enfer injustement” et s’en est pris avec force à ses adversaires démocrates pour ce qu’il a qualifié de mise en accusation politiquement motivée.

“C’est un jour de célébration parce que nous avons traversé l’enfer (…). Nous avons traversé l’enfer injustement – nous n’avons rien fait de mal. J’ai rien fait de mal”, a déclaré M. Trump, dans une allocution de plus d’une heure lors d’un événement festif à la Maison Blanche.

“C’est le résultat final”, a-t-il dit en brandissant une copie d’un journal avec le titre à la Une “Trump acquitté”. “C’est le seul bon titre que j’ai eu dans le Washington Post”, a-t-il ironisé devant son équipe de défense, des congressmen républicains et des membres de son administration.

Il a indiqué que les démocrates s’en prenaient à lui depuis son arrivée au pouvoir et fustigé l’enquête menée plus tôt sur les liens présumés entre sa campagne de 2016 et la Russie, soulignant qu’un tel traitement ne devrait “jamais, jamais arriver à un autre président”.

“Nous avons traversé cette situation depuis près de trois ans. C’était maléfique, c’était corrompu”, a-t-il dit.

Le président s’en est pris particulièrement au président du comité du renseignement de la Chambre des représentants, le démocrate Adam Schiff, qui dirigeait l’équipe de la destitution de la Chambre, et à la présidente de la Chambre basse, Nancy Pelosi.

“Ils sont vicieux et méchants, vicieux”, a-t-il déclaré. “Ces gens sont vicieux. Adam Schiff est une personne vicieuse et horrible. Nancy Pelosi est une personne horrible”, a affirmé le Locataire de la Maison Blanche. Il a, par ailleurs, réservé les éloges à plusieurs législateurs républicains, avec une attention particulière au chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, qui a mené la campagne pour son acquittement et a également mené un nombre record de confirmations judiciaires à travers la chambre.

“Mitch, il y est resté dès le début”, a déclaré M. Trump. “Il n’a jamais changé. Et Mitch McConnell, je veux vous dire que vous avez fait un travail fantastique. (…) Il a compris que c’était de la politique tordue”, a-t-il déclaré à propos du procès en destitution.

Donald Trump a ensuite repris ses attaques contre le sénateur Mitt Romney, seul membre du camp républicain à avoir voté contre l’acquittement du président pour le chef d’accusation d’abus de pouvoir..

“C’est un candidat à la présidentielle raté, donc les choses peuvent se produire lorsque vous échouez si mal, en vous présentant aux élections présidentielles”, a-t-il dit sans nommer le candidat malheureux à la présidentielle de 2012.

Le Sénat, à majorité républicaine, avait voté mercredi, en faveur de l’acquittement de M. Trump des accusations d’abus de pouvoir et d’entrave au travail du Congrès, mettant fin à un procès historique portant sur sa gestion des relations des Etats-Unis avec l’Ukraine.

Les législateurs du Sénat ont voté pratiquement selon les lignes partisanes – 48 à 52 et 47 à 53 – contre les deux articles d’accusation, loin des 67 voix exigées par la Constitution pour condamner le président et le démettre de ses fonctions.

La Chambre des représentants, à majorité démocrate, avait adopté les deux articles de mise en accusation, le 19 décembre, ouvrant la voie au procès en destitution.

Au centre de l’affaire contre Trump est l’allégation selon laquelle il avait retenu une aide militaire et conditionné une réunion à la Maison Blanche avec le président ukrainien pour faire pression sur Kiev afin d’enquêter sur son rival potentiel démocrate Joe Biden et son fils. Hunter Biden avait siégé au conseil d’administration de Burisma, une société énergétique ukrainienne, alors que son père était vice-président des Etats-Unis.

Le procès pour destitution, le troisième dans l’histoire des Etats-Unis, est né d’un appel téléphonique du 25 juillet dans lequel M. Trump a demandé au président ukrainien d’annoncer des enquêtes au moment où il suspendait l’aide américaine au pays. Le président américain insiste que l’appel est “parfait” et a déclaré qu’il n’avait rien fait d’illégal. L’aide a ensuite été débloquée après un tollé de la part des législateurs des deux partis.

Depuis le début de l’enquête du Congrès, le Locataire de la Maison Blanche a qualifié la procédure en vue de sa destitution de “canular” et de “chasse aux sorcières”, estimant que les démocrates tentaient de faire annuler les résultats de l’élection de 2016.

Le verdict du Sénat représente une victoire pour le président Trump qui a été soulagé d’un processus qui plane sa présidence alors qu’il souhaitait briguer un second mandat en novembre prochain.

Les démocrates, de leur côté, ont estimé que l’acquittement équivalait à une défaite à la fois pour leur parti et pour l’institution du Congrès, estimant que le maintien de M. Trump au pouvoir le rendrait libre pour commettre d’autres abus de pouvoir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite