Désarmement: l’OTAN ne veut pas de “course aux armements” (Stoltenberg)

L’OTAN ne veut pas s’engager dans une nouvelle course aux armements après la fin du traité INF entre les Etats-Unis et la Russie, mais fera en sorte que "sa capacité de dissuasion reste crédible", a annoncé vendredi son secrétaire général.

"Nous ne voulons pas d’une nouvelle course aux armements, mais nous ferons en sorte que notre dissuasion soit crédible" face au déploiement du nouveau système de missiles russes "capables de transporter des têtes nucléaires et de frapper les villes européennes en quelques minutes", a déclaré Jens Stoltenberg au cours d’une conférence de presse au siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite