Décès de Richard Holbrooke: Obama salue un “géant” de la diplomatie US

Décès de Richard Holbrooke: Obama salue un
Peu de temps après la confirmation, lundi soir, du décès du Représentant spécial américain pour le Pakistan et l’Afghanistan, Richard Holbrooke, le Président Barack Obama a tenu à saluer "un géant de la diplomatie US", et la secrétaire d’Etat, Hillary Clinton, "un homme qui aura marqué de son empreinte le Département d’Etat.

"Il est tout simplement l’un des géants de la diplomatie américaine", a souligné le Président Obama, dans les propos sont rapportés par CNN, rendant hommage à l’œuvre de Holbrooke au service de son pays.

Hillary Clinton a, de son côté, rendu public un communiqué dans lequel elle a estimé que Richard Holbrooke "fait partie d’une poignée de personnes qui ont laissé une trace indélébile sur le Département d’Etat et le pays, dont il était l’un des plus ardents serviteurs".

Richard Holbrooke, est décédé dans un hôpital à Washington, à l’âge de 69 ans, rappelle-t-on.

Il avait été admis, vendredi dernier, au George Washington University Hospital, où son état était jugé "très critique" après une opération de l’aorte. Holbrooke a été hospitalisé après avoir été pris d’un malaise lors d’une réunion de travail avec la secrétaire d’Etat.

Principal artisan de l’accord de paix de Dayton, qui a mis fin en 1995 à la guerre en Bosnie, M. Holbrooke avait été nommé, en janvier 2009, par le président Obama représentant spécial pour le Pakistan et l’Afghanistan, une tâche difficile dans une région où les Etats-Unis sont engagés militairement depuis 2001.

A 21 ans, Richard Holbrooke entame précocement sa carrière diplomatique au Vietnam aidé par sa connaissance de la langue locale. Il a aussi servi au Maroc en tant que directeur du Corps de la paix de 1970 à 1972. A 35 ans, il devient secrétaire d’Etat adjoint chargé des Affaires asiatiques, sous le président démocrate Jimmy Carter. C’est pendant son mandat que les Etats-Unis normalisent leurs relations diplomatiques avec la Chine.

Après un passage à la banque d’affaires Lehman Brothers, dont il devient directeur général, Bill Clinton fait appelle à ses services en 1993 en le nommant ambassadeur en Allemagne. Deux années plus tard, il devient secrétaire d’Etat adjoint aux Affaires européennes.

C’est à ce titre qu’il entreprend plusieurs voyages en ex-Yougoslavie pour y susciter des négociations de paix et parvient à obtenir un accord de paix pour la Bosnie, encore considéré comme l’un des plus grands succès diplomatiques américains.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite