Covid-19: le Maroc suspend tous les vols directs à destination du Royaume pour deux semaines

En raison de la propagation rapide du nouveau variant du virus de la Covid-19 – Omicron (B.1.1.529), notamment en Europe et en Afrique, et afin de préserver les acquis réalisés par le Maroc dans la lutte contre la pandémie et protéger la santé des citoyens, il a été décidé de suspendre tous les vols directs de passagers à destination du Royaume du Maroc, pour une durée de 2 semaines, à compter du lundi 29 novembre 2021 à 23h59.

Une évaluation de la situation sera entreprise régulièrement afin d’ajuster, au besoin, les mesures nécessaires, précise dimanche le comité.

Alors que la pandémie a déjà fauché plus de cinq millions de vies dans le monde depuis fin 2019, l’arrivée durant la semaine écoulée du variant Omicron, a été jugé “préoccupante” vendredi par l’Organisation mondiale de la santé.

Identifié en Afrique du Sud qui a donné l’alerte jeudi, il a poussé de nombreux pays à fermer leurs frontières à l’Afrique australe alors qu’ils venaient parfois à peine de se rouvrir au monde.

Le nouveau variant B.1.1.529 du virus du Covid-19, baptisé Omicron, représente un risque “élevé à très élevé” pour l’Europe, selon l’agence de santé de l’Union européenne.

Avant même son apparition, l’Europe affrontait une flambée épidémique liée au variant Delta, avec le rétablissement de restrictions sanitaires pas toujours bien acceptées comme aux Pays-Bas, dans les Antilles françaises ou en Suisse où se déroule dimanche un référendum sous tension lancé par les anti-pass sanitaire.

Selon le groupe d’experts de l’OMS, les données préliminaires suggèrent que le variant Omicron présente “un risque accru de réinfection” par rapport aux autres variants dont le Delta, dominant et déjà très contagieux. Jamais un variant n’avait provoqué autant d’inquiétude dans le monde depuis l’émergence de Delta.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite