Coronavirus: la Jordanie autorise le vaccin chinois de Sinopharm

La Jordanie a autorisé samedi le vaccin anti-coronavirus produit par le géant pharmaceutique chinois Sinopharm et annoncé le début de la campagne de vaccination pour mercredi.

“L’utilisation d’urgence du vaccin (…) de Sinopharm contre le nouveau coronavirus a été autorisée”, a déclaré le directeur général de l’Agence jordanienne des produits alimentaires et médicamenteux (JFDA), Nizar Mheidat, à la télévision d’Etat Al-Mamlaka.

Selon le laboratoire chinois, ce vaccin est efficace à 79%.

“C’est le second vaccin disponible en Jordanie après le vaccin de Pfizer-BioNTech”, approuvé en décembre, a rappelé M. Mheidat.

“Le premier lot de vaccins de Sinopharm arrivera dans le royaume à minuit ce soir”, a indiqué le secrétaire général du ministère de la Santé, Wael Hayajneh, à la télévision, précisant que la Jordanie avait commandé “plusieurs centaines de milliers de doses”.

Le premier lot du vaccin américano-allemand Pfizer-BioNTech doit lui arriver lundi, et le pays devrait en recevoir au moins 200.000 doses durant le premier trimestre.

“Le programme national de vaccination contre le nouveau coronavirus commencera mercredi”, a indiqué de son côté le ministre de la Santé Nazir Obeidat, selon l’agence officielle Petra.

Fin décembre, M. Obeidat avait indiqué que la Jordanie espérait aussi obtenir 650.000 doses du vaccin britannique AstraZeneca, associé à l’Université d’Oxford, dans le cadre du dispositif Covax mis en place par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Alliance pour les vaccins (Gavi).

Amman a également un accord avec le groupe américain Johnson & Johnson, toujours d’après le ministre.

Selon M. Obeidat, le vaccin sera gratuit pour les Jordaniens et les résidents étrangers.

Le royaume, qui compte 11 millions d’habitants, a enregistré officiellement plus de 305.000 cas de Covid-19 et près de 4.000 morts.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite