Arancha González Laya: Maroc a le droit de délimiter son espace maritime

La ministre espagnole des Affaires étrangères, de l’UE et de la coopération, Arancha González Laya, a affirmé, vendredi à Rabat, que le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, Mme González Laya, a indiqué que selon le droit international, le Maroc a le droit de délimiter son espace maritime dans le respect des disposition de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer.

Le Maroc a exercé son droit en entamant un processus juridique destiné à délimiter son espace maritime, a précisé la ministre espagnole.

Elle a, en outre, souligné que le Maroc a réitéré son engagement à ne pas imposer un quelconque fait accompli ni des mesures unilatérales, relevant que les deux pays vont travailler dans ce sens.

Sahara

Arancha González Layas a réitéré la position la position claire, précise et ferme de son pays concernant la question du Sahara marocain, soulignant que Madrid défend la centralité des Nations unies dans la recherche d’une solution à ce différend.

Elle a relevé que la position de l’Espagne sur la question du Sahara est “une position d’Etat qui n’est pas tributaire des changements de gouvernements ou de coalitions”.

A cet égard, la responsable espagnole, qui s’exprimait à l’issue de ses entretiens avec M. Bourita, a réaffirmé la position exprimée par le chef du gouvernement espagnol, Perdo Sanchez, devant l’Assemblée générale de l’ONU, et dans laquelle il n’a plus évoqué la question de l’autodétermination.

La cheffe de la diplomatie espagnole a ajouté que son pays défend la centralité des Nations unies dans la recherche d’une solution à ce différend régional dans le cadre des résolutions pertinentes du Conseil de sécurité de l’ONU.

Elle a, d’autre part, exprimé le soutien de Madrid aux efforts du secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, afin de parvenir à une solution à ce conflit.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite