Affaire Khashoggi: les Emirats mettent en garde contre tout acte “déstabilisant” l’Arabie saoudite

– Les Emirats arabes unis ont mis en garde vendredi contre toute tentative de "déstabiliser" l’Arabie saoudite, sur fond de critiques grandissantes à l’égard de Ryad après la disparition non élucidée du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Sur son compte Twitter, le ministre d’Etat émirati aux Affaires étrangères Anwar Gargash a souligné la position "ferme" d’Abou Dhabi contre la "politisation (de l’affaire), les préjugés et les tentatives de déstabilisation de l’Arabie saoudite".

Le journaliste, critique du pouvoir saoudien, n’a pas été revu depuis qu’il s’est rendu le 2 octobre au consulat de son pays à Istanbul pour une démarche administrative. Des responsables turcs affirment qu’il y a été assassiné par un commando spécialement arrivé de Ryad.

"La sécurité, la stabilité de la région, ainsi que sa place sur la scène internationale, dépendent de l’Arabie saoudite et de son poids politique, économique et religieux", a indiqué M. Gargash, mettant en garde contre une confusion entre la recherche de la vérité et la prise de Ryad pour cible.

L’Arabie saoudite, dont l’image a terriblement souffert de cette affaire, est soumise à d’importantes pressions internationales.

Jeudi, le président américain Donald Trump a estimé que le journaliste "semblait bien" être mort, et a menacé Ryad de conséquences "sévères".

Le royaume a jusque là démenti toute implication dans la disparition de M. Khashoggi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite