600 soldats américains envoyés en Allemagne pour des exercices militaires

Les États-Unis vont prochainement envoyer 600 soldats supplémentaires en Allemagne afin de reprendre des exercices militaires temporairement interrompus à cause du Covid-19, au moment où Washington envisage de réduire son contingent dans le pays.

Ces soldats vont poursuivre leurs manœuvres sur la zone d’entraînement militaire de Bergen/Münster, dans l’ouest du pays, à partir du 10 juillet, a appris jeudi l’AFP auprès de la commission Défense du Bundestag (parlement) allemand.

Ces soldats s’ajouteront aux 400 autres soldats américains déjà stationnés en Allemagne.

L’exercice “Defender Europe 2020” avait été interrompu en mars en raison de la crise du nouveau coronavirus. Il doit maintenant être poursuivi en Allemagne sous le nom de “Defender 20 plus”.

Environ 37.000 soldats de 18 pays de l’Otan devaient participer à la première manoeuvre, qui devait se dérouler en Allemagne, en Pologne et dans les pays baltes.

Les États-Unis voulaient en envoyer à cette occasion plus de 20.000 en Europe.

La semaine dernière, une partie de l’exercice avait repris à plus petite échelle en Pologne. Jusqu’au 19 juin, environ 4.000 soldats américains et 2.000 soldats polonais veulent s’entraîner dans la région de Drawsko Pomorskie, dans le nord du pays.

L’annonce de la reprise de cet important exercice militaire intervient en plein débat sur une éventuelle réduction des effectifs militaires américains déployés en Allemagne.

Le quotidien américain The Wall Street Journal a révélé vendredi, citant des sources gouvernementales anonymes à Washington, que le président Donald Trump avait ordonné au Pentagone de réduire à 25.000 les militaires américains stationnés en Allemagne, soit une diminution de 9.500 hommes.

Actuellement, quelque 34.500 soldats vivent avec leurs familles sur une des 21 bases militaires américaines en Allemagne. Les effectifs peuvent atteindre 52.000 personnes au moment des rotations des équipes ou à l’occasion de manœuvres.

Même si leur nombre a diminué depuis la Guerre froide, l’Allemagne accueille plus de soldats américains que n’importe quel autre pays européen, un héritage de l’occupation alliée après la deuxième guerre mondiale.

La Maison Blanche et le Pentagone se sont refusés à confirmer ou démentir les informations du Wall Street Journal et d’autres médias. Mercredi, le gouvernement allemand a toutefois pour la première fois confirmé cette hypothèse.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite