Virus: pas d’immunité collective attendue en 2021, malgré les efforts de vaccination

Dans l’espoir d’enrayer la flambée de la pandémie de Covid-19, les campagnes de vaccination se multiplient dans le monde et l’Union européenne pourrait recevoir fin janvier le feu vert pour un troisième vaccin, autant d’efforts qui ne devraient toutefois pas garantir une immunité collective en 2021 selon l’OMS.

Un an après l’annonce par Pékin du premier décès du Covid-19, la Chine va accueillir une équipe d’experts de l’Organisation mondiale de la Santé chargée d’enquêter sur l’origine du coronavirus. Ils arriveront jeudi à Wuhan, dans le centre du pays, a indiqué mardi Pékin, et devraient être placés en quarantaine avant de commencer leur enquête.

“Ce sont des réponses que nous cherchons, non des coupables ou des accusés”, avait assuré lundi le directeur des questions d’urgence sanitaire à l’OMS, Michael Ryan.

La Chine a par ailleurs décidé de confiner par précaution cinq millions d’habitants d’une ville limitrophe de Pékin après un cas de coronavirus, les autorités tentant d’endiguer rapidement de petits foyers apparus près de la capitale.

Le Covid-19, inconnu il y a un an, a fait au moins 1.945.437 morts dans le monde, selon le dernier bilan établi par l’AFP.

Face à cette situation alarmante, les campagnes de vaccination accélèrent, même si l’OMS a prévenu que “nous n’allons pas atteindre (…) l’immunité collective en 2021”. Le déploiement des vaccins, quand il s’agit de milliards de doses, “prend du temps”, a expliqué sa responsable scientifique, Soumya Swaminathan, exhortant à “faire preuve d’un peu de patience”.

L’Agence européenne des médicaments a annoncé mardi avoir reçu une demande d’autorisation pour le vaccin AstraZeneca/Oxford. Elle compte procéder à un examen accéléré, avec une décision peut-être rendue le 29 janvier, si les données communiquées sont suffisamment “robustes et complètes”.

Une “bonne nouvelle”, s’est réjouie la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, alors que le virus a déjà fait plus de 620.000 morts à travers le continent.

Les vaccins de Pfizer/BioNTech et de Moderna sont déjà autorisés dans l’UE.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite