Virus: le candidat Biden réclame un allégement des sanctions américaines contre l’Iran

Le candidat aux primaires démocrates Joe Biden a plaidé jeudi pour un assouplissement des sanctions américaines envers les pays touchés par la pandémie de coronavirus, en premier lieu l’Iran, afin de faciliter l’acheminent d’aide médicale notamment.

Le candidat aux primaires démocrates Joe Biden a plaidé jeudi pour un assouplissement des sanctions américaines envers les pays touchés par la pandémie de coronavirus, en premier lieu l’Iran, afin de faciliter l’acheminent d’aide médicale notamment.

“Au milieu de cette pandémie mortelle qui ne respecte aucune frontière, les Etats-Unis devraient prendre des mesures pour offrir l’aide que nous pouvons aux nations les plus touchées par le virus — dont l’Iran”, a déclaré dans un communiqué celui qui veut affronter Donald Trump dans les urnes en novembre.

“Limiter l’aide internationale pour atteindre un objectif politique ne va pas seulement permettre au gouvernement iranien de rejeter la responsabilité de sa réponse défaillante (à la crise), cela va également accroître la menace pesant sur le peuple américain”, a ajouté Joe Biden.

Le septuagénaire, favori pour remporter l’investiture démocrate malgré une campagne à l’arrêt, a notamment appelé le gouvernement Trump à émettre des permis pour la vente de produits pharmaceutiques et de matériel médical, et à “publier de nouvelles directives sur les sanctions” afin de clarifier auprès des compagnies d’assurances, des banques ou encore des organisations internationales, la façon dont ils peuvent aider “sans avoir peur d’être sanctionnés”.

“Il existe déjà des exceptions humanitaires aux sanctions”, a concédé M. Biden, mais “en pratique, la plupart des gouvernements et organisations ont trop peur de contrevenir aux sanctions américaines pour offrir leur aide”.

M. Biden a par ailleurs réclamé que le régime iranien libère les citoyens américains qu’il détient.

Son appel intervient au lendemain de celui de son rival pour la nomination démocrate, Bernie Sanders, en faveur d’une allègement des sanctions. M. Biden avait été critiqué par les partisans du sénateur du Vermont pour avoir hésité à se prononcer pour cette mesure lors d’une interview dimanche.

Washington s’est retiré unilatéralement en mai 2018 de l’accord international sur le nucléaire iranien, rétablissant des sanctions économiques dures.

Le gouvernement Trump avait proposé l’aide des Etats-Unis à l’Iran face à la pandémie –refusée par Téhéran– tout en continuant à étendre ses sanctions.

La République islamique est un des pays au monde les plus touchés par le Covid-19, avec officiellement plus de 3.000 morts et 50.000 cas, un bilan que les Etats-Unis eux-mêmes jugent sous-estimé.

L’Allemagne, la France et la Grande-Bretagne, qui font partie de l’accord international, ont indiqué avoir livré du matériel médical à l’Iran dans le cadre d’un mécanisme permettant de contourner les sanctions américaines, utilisé pour la première fois.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite