Un Algérien projetait de commettre des attentats contre des sites sensibles en France

Un Algérien de 29 ans installé en France projetait de commettre des attentats contre des sites sensibles dans l’Hexagone, notamment le musée du Louvre, la Tour Eiffel, des centrales nucléaires et des festivals, croit savoir le journal “Le Parisien” dans son édition de mercredi.

A l’aide d’un logiciel de cryptage et sur une messagerie spécialement dédiée, cet Algérien a élaboré pendant un an des projets d’attentats en France avec l’un des plus hauts responsables d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) dont le pseudonyme est Redouane18, précise le quotidien, citant des sources sécuritaires.

Arrêté en 2013 par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), alors qu’il tentait de rejoindre le sud de l’Algérie pour s’y entraîner, Ali M. alias Abou Naji, a été emprisonné en France et une information judiciaire a été ouverte à son encontre pour "association de malfaiteurs", rappelle la publication.

Elle explique à cet effet que la mission assignée à Abu Naji par le haut dignitaire d’Aqmi, consiste à faire des repérages d’objectifs, collecter des renseignements puis rencontrer Redouane18 et ses "frères" "en vue de planifier ensemble le projet".

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite