Ukraine: Lavrov qualifie de “provocation” les accusations américaines concernant une invasion imminente

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a qualifié de “provocation” les accusations américaines d’une possible invasion imminente de l’Ukraine par la Russie, a indiqué son département samedi.

Lors d’un appel téléphonique samedi avec son homologue américain Antony Blinken, M. Lavrov a souligné que “la campagne de propagande lancée par les États-Unis et ses alliés sur +une agression russe+ contre l’Ukraine a pour objectif la provocation, en encourageant les autorités de Kiev à saborder les accords de Minsk et à se lancer dans une tentative de résoudre le problème du Donbass par la force”, selon un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

De son côté, le secrétaire d’Etat américain Antony Blinken a indiqué que la voie diplomatique reste ouverte pour résoudre la crise autour de l’Ukraine, soulignant que cela nécessite toutefois une “désescalade” de la part de Moscou.

Moscou accuse l’Ukraine de refuser d’appliquer les accords de Minsk de 2015 qui doivent aboutir à la fin de la guerre du Donbass, dans l’Est ukrainien qui a fait plus de 13.000 morts en huit ans, selon l’ONU.

Les États-Unis accusent Moscou de préparer une invasion imminente de l’Ukraine, ce que la Russie dément, tout en conditionnant toute désescalade à une liste d’exigences jugées inacceptables par les Occidentaux.

Plusieurs sessions de pourparlers visant à résoudre cette crise ont jusque-là échoué à apaiser les tensions.

Des appels entre le président Russie Vladimir Poutine et ses homologues américain Joe Biden et français Emmanuel Macron sont prévus dans la journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite