Turquie : Ahmed Davutoglu évoque un risque de “guerre froide” religieuse au Moyen-Orient

Turquie : Ahmed Davutoglu évoque un risque de
Le ministre turc des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu, a évoqué mercredi le risque d’une "guerre froide" religieuse au Moyen-Orient, précisant que son pays est déterminé à empêcher cette guerre, qui affecterait non seulement l’Irak et la Syrie, mais toute la région.

"Des tensions religieuses régionales (entre sunnites et chiites) seraient un suicide pour toute la région", a souligné Davutoglu dans une déclaration à l’Agence de presse turque "Anatolie" avant son départ pour l’Iran pour une visite officielle de deux jours.
"Il y a des parties qui souhaitent déclencher une guerre froide régionale", a-t-il dit, ajoutant que "la Turquie est contre toutes les polarisations au Moyen-Orient. C’est l’un des messages que je délivrerai à Téhéran".

Outre l’Iran, Davutoglu prévoit de se rendre dans un mois en Russie et aux Etats-Unis et de tenir des réunions avec des représentants de l’Union européenne et les pays du Golfe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite