Trump appelle les Américains à l’unité, n’évoque pas sa mise en accusation

Le président américain Donald Trump a lancé mercredi soir un appel à l’unité, affirmant que la violence n’avait “pas sa place” en Amérique.

“Aucun de mes véritables partisans ne pourrait être favorable à la violence politique”, a-t-il déclaré dans un message vidéo dans lequel il n’évoque à aucun moment sa mise en accusation par le Congrès pour avoir encouragé l’assaut de ses sympathisants contre le Capitole.

“Si vous faites cela, vous ne soutenez pas notre mouvement, vous l’attaquez, vous attaquez notre pays. Nous ne pouvons le tolérer”, a-t-il ajouté.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite