Toulouse : la mort du tueur est “un échec” (père d’un militaire)

Le père d’Abel Chennouf, l’un des militaires dont la mort a été revendiquée par le tueur au scooter, Mohamed Merah, tombé à Toulouse sous les balles du Raid, a parlé jeudi d’un "échec" avant l’inhumation de son fils dans le Gard, disant qu’il aurait "aimé un procès".

"C’est un échec. Pas celui du Raid, qui a fait tout ce qu’il a pu. J’aurais aimé qu’on le questionne, j’aurais aimé savoir pourquoi il a fait ça à mon fils, j’aurais aimé un procès", a déclaré Albert Chennouf, le père du jeune caporal abattu, en l’honneur de qui était organisée jeudi une marche silencieuse dans son petit village de Manduel.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite