Syrie: suspension des pourparlers de Genève jusqu’au 25 février (ONU)

L’émissaire de l’ONU Staffan de Mistura a annoncé mercredi une suspension des discussions de Genève sur la Syrie jusqu’au 25 février.

“Il y a encore du travail à faire”, a déclaré M. de Mistura en annonçant une “pause” dans les pourparlers de paix, qui n’ont jamais décollé depuis l’arrivée des délégations de Damas et de l’opposition vendredi et samedi dernier.

Staffan de Mistura tente, depuis près d’une semaine, de lancer un processus de discussions indirectes entre les parties syriennes, afin de progresser vers une solution politique à la guerre civile qui déchire le pays depuis cinq ans.

Les divergences persistent sur le rôle du président Bachar al-Assad pendant une éventuelle période de transition : les groupes de l’opposition défendent l’établissement d’une autorité de transition sans al-Assad, alors que Damas et ses alliés évoquent un simple gouvernement élargi à l’opposition.

Le chaos syrien a favorisé l’essor du groupe terroriste Daech qui a conquis de larges pans du territoire, où se forment des jihadistes étrangers comme les auteurs des attentats de novembre à Paris. Dimanche, un attentat anti-chiite revendiqué par l’EI a encore tué au moins 70 personnes près de la capitale Damas.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite