Syrie : la Russie juge “immoral” les accusations occidentales

Syrie : la Russie juge
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a qualifié mardi d’"immoral" que l’Occident accuse la Russie de bloquer une résolution sur les violences en Syrie au Conseil de sécurité de l’ONU alors que les Occidentaux refusent de faire pression sur les "extrémistes" syriens.

"Ceux qui refusent de faire pression sur la partie extrémiste et armée de l’opposition (en Syrie) sont les mêmes qui nous accusent de bloquer le travail du Conseil de sécurité de l’ONU. Je considère que cette position est immorale", a-t-il déclaré, dans des propos retransmis à la télévision russe.

Il a, par ailleurs, réitéré la position russe sur le dossier syrien, relevant que le Conseil de sécurité ne devait pas stigmatiser le seul régime de Bachar al-Assad.

Selon la haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, Navi Pillay, "probablement plus" de 5.000 personnes ont été tuées dans la répression des manifestations en Syrie depuis le mois de mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite